kipra kongo [home]

Congo-Kinshasa | Congo RDC | Congo DRC | news | actualités | information | blog

2011.04.19

leave a comment »

La Revue de la Presse Congolaise de ce Mardi, 2011/04/19 | Par Congo Forum

Ce mardi 19 avril, la confusion au sein du Mlc revient une fois de plus dans la presse congolaise qui jette également un regard sur les élections à la tête de l’Exécutif provincial du Kasaï Occidental avec la victoire de Kabasu, un transfuge du Rcd pour le Pprd et aussi la mise aux arrêts de M. Roger Yaghi, Pca de la Banque Congolaise.

MLC

Le Phare, pour parler de la confusion qui règne au sein du parti de Jean-Pierre Bemba titre : « Mlc : la guerre est totale ». « Depuis sa cellule, le Chairman se dégaine ( ?)», écrit encore ce journal qui explique en outre que « Déchu par le groupe Thomas Luhaka, François Mwamba réplique : « C’est nul et de nul effet ».

« Mlc : la confusion s’installe », titre Le Potentiel.  « Entre le Mouvement de libération du Congo (Mlc) et François Mwamba, déchu par le Collège des fondateurs de Secrétaire général, c’est la rupture ». Alors qu’il dénonce une « violation des statuts », son remplaçant, Thomas Luhaka, est chargé de faire des propositions de restructuration et relance des activités du parti, écrit notre confrère.

« La lettre mystérieuse de JB Bemba pose problème » titre Le Palmarès qui annonce que des indiscrétions signalent que pour arriver à  « révoquer » Mwamba, le collège des fondateurs se serait appuyé sur une correspondance de Bemba. Informé de cette lettre, poursuit-il, François Mwamba contre-attaque en déclarant pour la première fois que, le c’est lui le président intérimaire du parti.

La Référence Plus , sous le titre « Crise longtemps programmée et annoncée au MLC », va plus loin et parle même de l’exclusion de François Mwamba du MLC sur décision du collège des fondateurs réunis hier. Le secrétaire général du MLC est remplacé par Thomas Luhaka. Depuis longtemps, affirme le journal, la crise entre le secrétaire général du MLC et les autres cadres du parti couvait à cause de la position que devait prendre le parti en rapport avec les prochaines échéances électorales. Le député Jean-Lucien Busa qui a exigé et obtenu l’exclusion de François Mwamba ouvre la voie royale à la fragilisation du MLC, estime La Référence Plus. Selon le journal, il n’est pas bon de considérer Mwamba comme un traître dès lors qu’on sait que Jean-Pierre Bemba en détention est privé du droit d’être élu et d’élire. Cette exclusion aura pour conséquence la fragilisation du parti.

L’Observateur commente: « Comme le MPR, le RCD et l’UDPS: MLC, l’inévitable implosion » et fait sa manchette avec la déchéance de François Mwamba de ses fonctions de secrétaire général du MLC. Plus rien ne va au sein du Mouvement de Libération du Congo (MLC). La semaine dernière, la réunion des fondateurs du parti cher à Jean-Pierre Bemba a décidé de limoger François Muamba de son poste de Secrétaire général du parti.

Le parti a décidé de le remplacer par M. Thomas Luhaka. Selon les membres de la réunion des fondateurs, rapporte le journal, cette décision émane du président Jean-Pierre Bemba lui-même depuis sa détention à La Haye.

Les membres du collège des fondateurs accusent François Mwamba d’abus de pouvoir et de tentative de prendre la place de Jean-Pierre Bemba. Réagissant lundi 18 avril 2011 à cette décision du collège de fondateurs, M. François Muamba a affirmé qu’il restait bel et bien le secrétaire général du MLC.

L’Avenir préfère titrer : « Dérive, le Mlc se fout le doigt dans l’œil ». Ce journal considère « Thomas Luhaka, l’éternelle pièce de rechange remplace François Mwamba au poste de secrétaire général du Mlc ». Comme toujours, dit-il, le leader de ce parti politique, se contentant des rapports unilatéraux reçus, aurait pris cette décision depuis sa cellule de La Haye. « Comment le Mlc va-t-il évoluer sans aller dans le sens du mémo des élus, si d’ici la date des élections, JP Bemba n’est pas libéré ? », s’interroge encore ce journal qui considère que « le Mlc a pris un chemin de non retour ». « Incapable d’analyser la cause réelle de la situation qui prévaut en son sein, le parti de J.P Bemba vient de se foutre le doigt dans l’œil ».

Ce qu’on craignait est en voie de se réaliser, à savoir, la déliquescence du parti à la suite de la marginalisation, sinon l’excommunication de tous ceux qui auraient désobéi au dogme de celui qui n’est pas là, mais qui est là, celui qui envoie son esprit saint pour régenter la vie du parti. « Toute l’opposition a manqué de s’offrir un porte-parole parce que pour le Mlc, le poste ne pouvait revenir qu’à son leader, mort ou vivant », commente ce journal.

(La tentative pour réussir l’exploit très difficile d’adapter le MLC aux réalités de l’heure – c’est-à-dire une campagne électorale qui demande un leader présent sur le terrain –, sans être accusé soit de « scissionisme » soit de « conspiration contre le leader historique », a visiblement échoué. Elle avait peu de chances de réussir. 1) Le contexte politique congolais y est peu favorable. Les partis y sont avant tout des affaires personnelles et l’attachement au leader a quelque chose de la « piété filiale ». Ce n’est pas par hasard si la périphrase usuelle pour désigner un parti sans le nommer est « le parti cher à Mr. X ».

Cette mentalité de propriétaire est en général renforcée par la présence, autour du leader, d’un aréopage de privilégiés, généralement appelé « collège des fondateurs » qui veille jalousement sur ses privilèges. 2) Bemba, personnage autoritaire et ombrageux, était sans doute, de tous les leaders politique, le moins susceptible de s’incliner devant ce genre de nécessité, d’autant plus que ses tendances à la paranoïa le rendent enclin à se croire la cible de « conspirations ». 3) De façon aisément compréhensible, la situation a enflammé les ambitions, et certains ont choisi de promouvoir la leur en jouant la carte de la « fidélité inconditionnelle ».

Tolérance Zéro

Au sujet de la mise aux arrêts du président du Conseil d’Administration (Pca) de la Banque congolaise, « Banque Congolaise : Roger Yaghi arrêté !», La Prospérité traite le concerné de «PC ubiquiste » dans la gestion quotidienne de la Banque Congolaise. Même si rien n’a filtré à ce stade, sur les mobiles de son interpellation, poursuit ce journal, il n’en demeure pas moins que celle-ci est consécutive à la faillite déclarée de cette institution bancaire qui, au moment du lancement du processus de sa liquidation par la BCC, le 8 janvier dernier, devait, aux tiers, USD 195 millions alors que dans ses coffres-forts, elle n’avait qu’un petit million de dollars.

Parallèlement, d’ailleurs, un Libanais, un autre, du nom de Hassan Ibrahim, a été arrêté, la semaine dernière, rapporte ce même journal.

Directeur de la société ZAINA, il aurait profité des facilités d’exonérations accordées à Number One Construction, pour l’importation des produits pétroliers dans le cadre de cinq chantiers, pour s’introduire avec d’autres sociétés commerciales dans la chaîne bénéficiaire. Selon le quotidien, il aurait occasionné un manque à gagner de l’ordre d’environ dix millions de dollars américains au trésor public.

« Tolérance zéro dans les placards de la Banque congolaise ». Dans l’article ainsi intitulé, Le Phare annonce : « Après avoir touché des membres du gouvernement, des mandataires publics, des hauts magistrats, la vague de la tolérance zéro déferle depuis peu dans le secteur économico financier. C’est dans ce cadre que l’on a appris que les limiers de la justice se sont engouffrés dans les placards de la Banque congolaise. Dans leurs fouilles, signale notre confrère, plusieurs arrestations ont été signalées dans le cercles d’anciens gestionnaires actifs et passifs de cette institution financière.»

Selon Le Phare, la clientèle de cette institution financière est impatiente de savoir à quel moment va intervenir le processus de remboursement de ses avoirs encore bloqués dans les comptes.

Kasaï

« Kabasu Babu élu Gouverneur du Kasaï Occidental » écrit Le Potentiel. Il souligne que cette victoire est à inscrire à l’actif de la Majorité présidentielle qui gagne du terrain.

Au sujet de l’élection de l’équipe dirigeante de la province du Kasaï Occidental, Le Phare titre : « Boshab réussit son pari : Kabasu Babu élu Gouverneur ».

« En dépit de la tension qui régnait à Kananga », l’élection du Gouverneur et vice-gouverneur de la Province du Kasaï occidental  s’est déroulé lundi. Hubert Kabasubabu hérite d’une province sinistrée à tous points de vue. Il va falloir user d’ingéniosité pour redonner l’espoir à une population  qui se considère comme abandonnée par le pouvoir central. Les défis qui attendent le nouveau gouverneur sont donc immenses et il ne dispose pas de beaucoup de temps pour faire ses preuves.

« Hubert Kabasubabu élu Gouverneur du Kasaï Occidental ». titre de La Prospérité qui présente le nouveau numéro un de cette province. Il écrit notamment : « L’ancien Secrétaire général du Rassemblement des Congolais pour la Démocratie  de Ruberwa  avait claqué la porte de ce parti pour convenance personnelle. Après plusieurs mois de réflexion, il s’est jeté dans les bras de Joseph Kabila ».

Le Palmarès titre : « Kabasubabu élu Gouverneur du Kasaï Occidental ».

A l’instar de La Prospérité , ce journal relève que  la pression qui a eu lieu autour de l’élection d’un nouveau gouverneur de province du Kasaï Occidental a enfin trouvé un apaisement. « Osons croire qu’avec la détermination du nouveau gouverneur et le dynamisme de sa population, le Kasaï Occidental  pourra enfin sortir de sa torpeur et s’engager sur la voie de sa reconstruction et son développement », note La Prospérité.

© CongoForum, le mardi 19 avril 2011

Written by kipraKongo

2011-04-19 à 10:55

Veuillez répondre. Merci.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :