kipra kongo [home]

Congo-Kinshasa | Congo RDC | Congo DRC | news | actualités | information | blog

2011.04.16

leave a comment »

La Revue de la Presse Congolaise de ce Samedi, 2011/04/16 | Par Congo Forum

L’actualité des journaux parus ce matin à Kinshasa reste dominée par la visite qu’a effectuée hier à Kinshasa le Président de la république du Congo/Brazzaville, Denis Sassou Nguesso.

Kin / Brazza

« Harmonisation entre les Congo : Sassou fait le premier pas », titre à la Une Le Potentiel.

Pour lui, le tête-à-tête vendredi 15 avril 2011 à Kinshasa entre les présidents Joseph Kabila et Denis Sassou Nguesso a permis à la République démocratique du Congo et au Congo/Brazzaville d’« aller dans un processus d’amélioration ». D’autant plus qu’ils ont abordé des sujets d’intérêt commun, y compris les problèmes de sécurité.

« Les entretiens se sont déroulés dans un climat de convivialité et de grande fraternité », renseigne le communiqué lu à 12H30 par Alexis Thambwe Mwamba, ministre des Affaires étrangères de la Rdc.

Interrogé par la presse à l’issue de l’entrevue sur la demande d’extradition du général Faustin Munene et du chef insurgé Udjani formulée par la RDC auprès du Congo, Thambwe Mwamba s’est voulu explicite. « Les deux chefs d’Etat ont eu un tête-à-tête qui a duré plus de deux heures. Toutes les questions, à commencer par celles qui fâchent, ont été débattues. Elles ont des aspects techniques qui ne doivent pas nécessairement être mises à la disposition du grand public, pour le moment », a-t-il précisé.

« En fait, les « questions qui fâchent » ont été examinées lors de la deuxième session de la commission spéciale de défense et sécurité entre la RDC et le Congo, tenue à Kinshasa les 9 et 10 mars 2011. Elle a pris des résolutions portant, notamment sur les cas Munene et Udjani, les incidents du 27 février 2011 et la présence des militaires de la RDC « ayant trouvé refuge » au Congo.

A la demande de la RDC « de se faire remettre le général Faustin Munene et Mangbama Lebsse, alias Udjani, pour y purger sa peine pour le premier et se présenter devant son juge naturel pour le second », le Congo, « après échange », lui a « proposé de mettre en œuvre les mécanismes prévus par les textes liants les deux Etats, qui permettront au mieux des intérêts des deux peuples, la résolution de ces questions ».

« S’agissant des incidents survenus à Kinshasa le 27 février 2011, au stade actuel des investigations, l’implication des services ou d’une autorité de la République du Congo n’est pas établie », a constaté la commission spéciale de défense et sécurité.

A propos de la « présence des militaires de la RDC ayant trouvé refuge en République du Congo, notamment des combattants ex-FAZ et ex-DSP » et qui constitue une « préoccupation majeure sur le plan sécuritaire dans les relations entre les deux Etats », les deux délégations ont « résolu d’y apporter une solution définitive sur la base du plan attendu de la part de la République démocratique du Congo ».

Tout compte fait, le tête-à-tête Kabila-Sassou doit être considéré comme un signal fort dans le processus d’harmonisation des relations entre la RDC et le Congo. Et comme l’a assuré le ministre Thambwe Mwamba, « deux chefs d’Etat ne peuvent pas se réunir sans qu’il en sorte quelque chose de positif, de très positif ».

(Bien que les « sujets qui fâchent » ne se limitent pas forcément à Munene et Udjani, ceux-ci en font certainement partie. Livrer un homme n’est jamais une petite affaire, même entre des pays liés par des accords d’extradition. Ceux-ci d’ailleurs excluent toujours l’extradition de personne poursuivies pour des raisons politiques. Bien entendu, le pays demandeur mettra toujours en avant que « politique » a commis un certain nombre d’actes relevant du droit commun et que, par exemple, il a tué.

Encore faut-il apprécier ce que cela veut dire, car souvent la seule chose dont on soit sûr est qu’il est à l’origine de troubles où il y a eu des morts. Quand il s’agit de leurs adversaires, les gouvernements sautent vite de l’instigateur à l’assassin ! En outre, le gouvernement qui demande l’extradition est obligé de laisser l’autre partie prendre connaissance du dossier de la personne à extrader. Il y a beaucoup de chance pour que le dossier Munene, en particulier, soit un assemblage peu crédible. Cela expose au risque que cela se sache. Enfin, il y a entre les deux pays l’ombre de Mulele, auquel on pense d’autant plus facilement de le Général Faustin est de sa parentèle… NdlR).

Sénat

« Le Sénat adopte la loi sur le fonctionnement de la police nationale », écrit par ailleurs Le Potentiel. Le président du Sénat, Léon Kengo wa Dondo, a présidé, le vendredi 15 avril, au Palais du peuple, une séance plénière au cours de laquelle les sénateurs présents dans la salle ont procédé à l’adoption du projet de loi portant organisation et fonctionnement de la Police nationale congolaise, souligne-t-il.

Le quorum constitutionnel n’étant pas atteint, Kengo wa Dondo s’est vu obligé de clore la séance et de rouvrir une autre après quelques instants, conformément à la loi afin de permettre à la plénière de voter le texte. Ainsi, la loi a été adoptée par 63 voix, aucune voix contre et trois abstentions.

« Cette loi rentre dans le cadre de la réforme de la Police nationale, de l’armée et de la justice en République démocratique du Congo. Elle introduit des innovations majeures portant sur la division du travail au sein de nouvelles structures de la Police nationale dans laquelle l’autorité de l’Officier du ministère public et la prise en compte de la dimension genre sont clairement affirmées.

L’économie du texte en question indique qu’à ce jour l’organisation et le fonctionnement de la police en RDC, considérée dans sa double mission, à savoir maintenir l’ordre public et rétablir les droits des personnes, connaissent, en dépit des performances réalisées, de nombreux écueils dont ne cesse de se plaindre la population. C’est dans ce contexte que la loi adoptée par le Sénat vise à engager une réforme du secteur pour répondre au pressant besoin de doter le pays d’une police républicaine, unifiée, efficace civile, apolitique et professionnelle susceptible de fonctionner véritablement au-delà de toute conjoncture et soubresaut politiques.

Elle place les polices administrative et judiciaire sous la responsabilité de hauts fonctionnaires relevant d’un seul et même service, et permet à ces dernières de se doter d’un corps d’éléments et cadres bien formés dans des écoles nationales redynamisées. Enfin, la présente loi unifie dans une structure homogène plusieurs corps de police provenant des anciennes Polices nationale congolaise et Police judiciaire des parquets, grâce à une fusion visant une plus grande opérationnalité sur le terrain.

L’article 62 de cette loi stipule que « le corps des policiers de carrière de la Police nationale comprend les catégories suivantes :1. la catégorie A 1 : les Commissaires divisionnaires de police ; 2.la catégorie A 2 :les Commissaires supérieurs de police ;3. la catégorie B : les Commissaires de police ; 4. La catégorie C :les Sous-Commissaires de police ; 5. la catégorie D :les Brigadiers de police :6. La catégorie E : les Agents de police. La recrue est appelée élève police ».

Enseignement

« Synergie Epsp-Finances : Le gouvernement promet d’alléger les procédures pour la régularité de la paie ». Toujours d’après Le Potentiel, le ministère de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel (Epsp) ainsi que celui des Finances ont convenu d’alléger les procédures pour garantir la paie des fonctionnaires. C’est à ce prix que la grève des enseignants de l’Epsp a été dénouée.

© CongoForum, le samedi 16 avril 2011

Written by kipraKongo

2011-04-18 à 11:01

Veuillez répondre. Merci.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :