kipra kongo [home]

Congo-Kinshasa | Congo RDC | Congo DRC | news | actualités | information | blog

2011.04.09

leave a comment »

La Revue de la Presse Congolaise du Samedi, 2011/04/09 | Par Congo Forum

La maigre presse de ce jour s’intéresse principalement à deux sujets qui passionneront tout le monde : l’argent et les femmes. On dénonce l’option que le Parlement voudrait prendre en fixant la caution à 100.000 USD pour les candidats à la Magistrature suprême et à 5.000 USD pour les candidats députés nationaux. On se penche aussi sur la revisitation des lois sur les violences sexuelles.

Élection présidentielle

Après le coup réussi de la révision constitutionnelle, le Parlement prépare une nouvelle bombe, rapporte Le Potentiel dans son article de tête intitulé : «La caution de l’exclusion, 100 mille USD pour la présidentielle, 5 mille pour les législatives ».

Qui a dit qu’en RDC, les élections étaient ouvertes à tout le Congolais, s’interroge ce quotidien. Selon le confrère, le projet de loi électorale, bientôt en examen, planterait le décor de l’exclusion aux prochains scrutins.

Pour prétendre au poste de candidat président de la République, les candidats doivent payer une caution non remboursable de 100.000 USD, contre 50.000 en 2006. Des candidats députés nationaux, il sera exigé 5.000 USD de caution, contre 250 en 2006, soit une augmentation de 2.000%.

Le Potentiel souligne que seuls les riches- en tout cas ceux qui ont pu amasser de l’argent durant ces cinq dernières années- auront voix au chapitre. Les pauvres n’auront que leurs yeux pour pleurer, devant se limiter au simple rôle d’électeurs.

Que faire, alors ? En encadré, Le Potentiel reprend un passage de l’article du  professeur Auguste Mampuya Kanunk’a-Tshiabo publié dans la presse congolaise en début de ce mois d’avril sous le titre : « Le secret éventré : une loi électorale partisane ». On peut le trouver aussi dans le n° 31 de la série « Élections africaines » de Dialogue, téléchargeable à http://www.congoforum.be/fr/nieuwsdetail.asp?subitem=1&newsid=176075&Actualiteit=selected

«Quelle attitude adopter ?

Il est clair que les forces du changement ont intérêt à combattre ce système, même s’il se peut qu’il fonctionne en faveur des forces progressistes, jouant un vilain tour à ses concepteurs ; il faut le combattre sur des bases éthiques à cause de son iniquité et de son immoralité. Déjà, j’informe que certains partis alliés au sein de l’AMP avaient rejeté ces propositions qui leur étaient présentées et les discussions s’étaient terminées en queue de poisson, le texte retenu actuellement étant la volonté unilatérale des stratèges et calculateurs du parti kabiliste. C’est peut-être la raison pour laquelle, comme punition, ils ont vu qu’a été décrétée, sans les consulter, leur fusion sous la domination du PPRD, dans un mouvement (MP) et non plus dans une alliance (AMP). Je suis convaincu que beaucoup de démocrates sincères de tous bords, après avoir compris les implications de ce système injuste, réducteur et corrupteur de la représentation nationale, s’y opposeront.

Vous voyez comment l’envie du lucre transforme en une clique de chasseurs de primes, des dirigeants se contentant d’être seulement un groupe de jouisseurs impénitents, comment les législateurs devant exprimer la volonté générale légifèrent pour eux-mêmes (« l’autolégislation »). Vous voyez comment et pourquoi l’envie fait que, pour certains, la politique, parce qu’elle seule paie bien, est une profession de carrière, un job à conserver et à se réserver ad vitam aeternam et pour lequel peu importe l’incompétence ou l’absence d’intégrité morale alors que le seul idéal c’est le fric et l’enrichissement, peu importent les valeurs « républicaines » ou la « démocratie ». Les « représentants » devenant comploteurs contre l’État, la république, la démocratie et le peuple!

C’est la raison pour laquelle le RADER s’appelle Rupture et Renouveau, prône et propose de casser ce système. Quand une classe politique atteint un tel degré d’insensibilité, d’égoïsme, d’immoralité et de nuisance, il n’y a plus qu’une seule solution ou plutôt qu’un seul remède : un coup de pied dans la fourmilière ; les élections prochaines en donnent l’occasion et l’opportunité au peuple ainsi trahi ».

Malheureusement, le Potentiel gâche son excellent article par une conclusion ridicule : « Comment peut-on, par ce temps de crise, réclamer 100.000 USD aux candidats président de la République, et la faramineuse caution de 5.000 USD aux candidats députés nationaux, lorsque l’Etat congolais, dans les mêmes circonstances de temps et de lieu, a dû, pour des impératifs financiers, ramener le scrutin présidentiel (à un tour) ».

Ridicule, car personne n’a jamais cru aux « motifs d’économie » avancés par Lambert Mende – et reposant d’ailleurs sur des chiffres dont le caractère fantaisiste était dénoncé par la presse dès le lendemain – et que depuis lors, avec le projet de « désaccoupler » présidentielle et législatives, on propose de remettre une élection là où, soi-disant par économie, on en a supprimé une ! Il faudrait quand même avoir la décence, après avoir publié un article intelligent, de ne pas y ajouter une conclusion qui semble prendre le lecteur pour un imbécile.

Tout le monde sait que l’élection à tour unique a pour seul motif de faciliter la réélection de Kabila. On devrait avoir la décence de le dire, si du moins on a la prétention d’informer. Ridicule aussi car l’égalité entre citoyens ne se marchande pas. Il est inadmissible d’exiger d’un candidat n’importe quelle condition, autre que d’appartenir à la nation. Prétendre exiger d’un citoyen qu’il satisfasse à n’importe quelle autre condition revient à créer une classe de privilégiés et est donc contraire à cette égalité.

Genre

La Référence + consacre sa manchette à la revisitation des lois sur les violences sexuelles et titre à la Une « ‘Femme Plus’ saisit le Parlement ». En effet, cette Asbl a déposé un mémorandum revendiquant la revisitation des lois sur les violences sexuelles ainsi que l’effectivité de mise en œuvre du plan d’action de la stratégie nationale de lutte contre les violences basées sur la Genre (SNVBG).

Pour « Femmes Plus », il faut que les deux chambres du Parlement élargissent le champ d’application de ces lois à toutes les formes de violences basées sur le Genre compte tenu de l’évolution du concept de violence sexuelle.

© CongoForum, le samedi 9 avril 2011

Written by kipraKongo

2011-04-11 à 10:01

Veuillez répondre. Merci.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :