kipra kongo [home]

Congo-Kinshasa | Congo RDC | Congo DRC | news | actualités | information | blog

Pourquoi la RDC voulait se payer un discours de Clinton pour plus d’un demi-million $US ?

leave a comment »

650 000 $US pour deux photos et un discours de moins d’une heure, voilà ce que la RDC, un des pays les plus misérables du monde, voulait donner à Bill Clinton, l’ancien président américain ! Une somme qui égale le revenu annuel per capita d’à peu près 3 000 congolais. Pour gagner quoi au retour ?

Bill-and-Hillary-03

Dans un contrat négocié en 2012 par Foggy Bottom, les organisateurs voulaient un discours et… plus d’une photo de Clinton avec chaque leader de la RDC et du Congo-Brazza; le coût horaire à se partager entre les deux pays, bien attendu. Ce qui n’aurait toujours pas justifié ce gaspillage du cash, un click numérique et une lecture promptée ! Quoi d’autre la RDC en aurait bénéficié ?

Ayant attiré moins d’attention jusque-là, la révélation de cette offre extraordinaire a été avant tout rendue publique suite à la publication, le mois d’août dernier, d’un lot d’emails de Hillary Clinton. Ajouter à cela le récent scandale de « Panama Papers« , on a plus de lumière sur cette histoire de discours aussi bien que sur les bavures et corruptions des dirigeants congolais.

Quand il a été annoncé le deal, les 650 000 $US auraient été encaissés pour le compte de l’ong Fondation Clinton et auraient servi à l’amélioration des conditions humaines (santé, école, etc.). Cela dit et compris, oui, mais il n’est toujours pas clair ce que les dirigeants congolais voulaient gagner de cette contribution — qui aurait été puisée de poche des pauvres contribuables.

Tout a été donc négocié et planifié, sauf que Clinton ne s’est jamais pointé au rendez-vous ! Pourtant il persiste le problème de savoir pourquoi le président Kabila y a tant tenu. Deux possibilités susceptibles, entre autres : (1) vouloir des USA la permission d’ignorer ce que dit la Constitution et le laisser au pouvoir au-delà du nombre limite de deux mandats, et (2) vouloir protéger ses avoirs à l’étranger des enquêtes internationales.

Lire la suite en anglais sur Forbes.com

2016.04.19 kipraCongo.wordPress.com | New York NY USA

Veuillez répondre. Merci.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :