kipra kongo [home]

Congo-Kinshasa | Congo RDC | Congo DRC | news | actualités | information | blog

La vérité due aux morts

leave a comment »

Par COLETTE BRAECKMAN (Le Soir) 
 
Il n’y a pas de bonnes et de mauvaises victimes. Si l’on veut que la région des Grands Lacs connaisse un jour une paix durable, il faut que la lumière soit faite sur tous les crimes qui y ont été perpétrés, par les uns et par les autres, que tous les morts, quels que soient leur groupe ethnique ou leur nationalité, puissent être pleurés sans contrainte et reposer en paix.

Mais il n’y a pas non plus de bonne et de mauvaise vérité, et si l’ONU entend prendre la tête de l’exercice, elle doit aussi rappeler ses propres responsabilités : l’abandon du Rwanda, la protection humanitaire accordée à des génocidaires en armes confondus avec les réfugiés, l’incapacité de régler le problème sécuritaire que la présence des génocidaires représentait tant pour le Rwanda que pour les populations congolaises.

Et, de nos jours encore, il faut déplorer l’incurie des Casques bleus qui, à Luvungi, n’ont pas réussi à, et peut-être pas tenté de protéger 200 femmes congolaises violées systématiquement par des rebelles dont la présence, il importe de s’en souvenir, découle directement des événements de 1994 et de la guerre de 1996-998…

Cela étant, à condition qu’elle aborde les causes autant que les conséquences, l’investigation menée au Congo est légitime, car elle rend justice à ces millions de Congolais qui ont été, à des titres divers, victimes d’une guerre qui n’était pas la leur. Mais elle est aussi explosive, car la publication du rapport risque de bousculer plusieurs gouvernements de la région : des éléments des forces armées rwandaises sont directement visés, mais des Burundais, des Ougandais, ainsi que des officiers congolais, hier membres des groupes rebelles, pourraient également être mis en cause.

Après quinze années de silence obligé et de triomphe de la raison d’Etat, ce rapport, dont la fuite était inévitable, apparaît comme un pavé dans la mare, alors que les gouvernements de la région commençaient enfin à se parler, à collaborer, à s’engager dans la reconstruction.

Les intérêts des vivants, qui aspirent à la paix, au développement, pourraient entrer en collision avec la vérité due aux morts…

Written by kipraKongo

2010-09-16 à 13:18

Veuillez répondre. Merci.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :