kipra kongo [home]

Congo-Kinshasa | Congo RDC | Congo DRC | news | actualités | information | blog

2010.10.02 Les news francophones sur la RDC de ce weekend

leave a comment »

CONGO FORUM
Revue de la presse congolaise de ce samedi, 02/10/2010
L’actualité est focalisée sur la publication du Rapport du Haut Commissaire des Nations unies aux droits de l’Homme sur les graves violations des droits humains dont les réfugiés hutu et les civils congolais ont été victimes en RDC pendant la période 1993-2003 par le fait des forces armées rwandaises et leurs alliés. Une publication faite le vendredi après-midi laissait bien sur peu de temps aux journaux pour élaborer de savants commentaires, d’autant plus que beaucoup d’entre eux ne paraissent pas le samedi. Il faudra donc attendre lundi pour avoir à lire à ce sujet une prose congolaise réellement copieuse. [Lire la suite]

GOUVERNEMENT CONGOLAIS
La position de la RDC sur le Rapport HCHR de l’ONU
Déclaration de ILEKA ATOKI, ambassadeur du Congo auprès de l’ONU. [Lire la suite]

COLETTE BRAECKMAN
Ce que le rapport ne dit pas
Si le rapport du HCDH se contente d’un sigle global « afdl-apr-fab », il faudra que les éventuelles procédures judiciaires tiennent compte des différences entre les protagonistes de cette « guerre mondiale africaine »: les Burundais ne quittèrent pas le Sud Kivu, les Angolais, appelés à la rescousse par leur vieil ami Kabila, assurèrent surtout le transport aérien des troupes et furent indignés par les massacres dont ils furent les témoins, le président du Zimbabwe Robert Mugabe se contenta, dans un premier temps d’une contribution financière, les Ougandais auraient voulu s’arrêter à Kisangani et s’assurer le contrôle de la Province Orientale et des mines d’or de l’Ituri… Quant aux Rwandais, encouragés par les Américains et les sociétés minières, ils tentèrent d’installer leurs hommes à Kinshasa jusqu’à ce que Kabila, en juillet 1998, prie ses encombrants alliés de quitter le pays. Deux jours plus tard, une autre guerre commençait… [Lire la suite, https://kipracongo.wordpress.com/20101002-ce-que-le-rapport-ne-dit-pas/]

Rwanda : le passé rattrape cruellement le bon élève
Qu’il s’agisse de ses succès en matière de santé publique, de lutte contre la corruption ou d’engagement au sein des troupes onusiennes, le Rwanda se veut un pays modèle. Mais le passé rattrape cruellement le bon élève : le rapport publié par l’ONU relate des faits bien réels, la traque impitoyable des réfugiés hutus rwandais qui n’avaient pas pris le chemin du retour, les tueries de civils congolais par l’armée rwandaise ou par ses supplétifs locaux. [Lire la suite, http://blogs.lesoir.be/colette-braeckman/2010/10/01/les-faits-vrais-et-la-verite-des-faits/]

Un exercice et non une enquête
Tel est précisément le but du rapport, selon la Haut-Commissaire aux droits de l’homme Navy Pillay le document, «qui parle de lui-même représente, souligne-t-elle, un «exercice préliminaire et non une enquête judiciaire». Même si c’est à un tribunal compétent qu’il appartiendra de retenir ou non le terme «génocide», le rapport du HCDH représente déjà un acte d’accusation accablant à l’encontre de tous les protagonistes des crimes commis depuis 1993 sur des civils. Il rappelle les guerres atroces qui, jusqu’en 2003, n’avaient suscité que l’indifférence de la communauté internationale, leur ampleur étant sous-estimée. [Lire la suite, http://blogs.lesoir.be/colette-braeckman/2010/10/01/lonu-publie-son-rapport-sur-les-crimes-commis-au-congo/]

HINTERLAND
Exigeons un TPI pour le Congo
Le génocide commis en RDC étant reconnu par les Nations Unies, le peuple congolais exige la création d’un TPI pour juger toutes les personnes impliquées.
[Lire la suite, https://kipracongo.wordpress.com/2010/10/02/20101001-hinterland-exigeons-tpi/]

AFP
Le rapport de l’ONU sur les crimes en RDC évoque la « possibilité de génocide »
L’ONU a publié vendredi un controversé énumérant une longue liste d’ commises en République démocratique du Congo (RDC) de 1993 à 2003 par plusieurs pays africains, estimant que l’armée rwandaise avait commis des crimes qui pourraient être qualifiés de « génocide ». [Lire la suite, http://www.izf.net/upload/AFP/francais/special/afrique/AFP.php?content=101001194950.l2knw2sj.html]

La RDC réclame justice pour les atrocités évoquées dans le rapport de l’ONU
La République démocratique du Congo, « consternée » par l’étendue des crimes perpétrés et révélés dans le rapport de l’ONU, réclame « justice » pour les victimes congolaises, a indiqué vendredi l’ambassadeur de la RDC à l’ONU. « Le gouvernement congolais, et moi-même également, à titre personnel, sommes consternés », a déclaré Ileka Atoki. [Lire la suite, http://www.izf.net/upload/AFP/francais/special/afrique/AFP.php?content=101001131623.06zkfwp1.html]

LE SOIR
L’ONU ne se prononce pas sur le « génocide » hutu
Les attaques « apparemment systématiques » contre des réfugiés hutu rwandais et des membres de la population civile hutu « pourraient être qualifiés de génocide » si ces faits « sont prouvés devant un tribunal compétent », selon le rapport controversé de l’ONU sur les crimes en RD Congo. [Lire la suite, http://www.presse-az.com/belgique/belgique-lesoir.htm]

Amnesty réclame une enquête sur une « décennie de crimes » en RDC
L’organisation humanitaire Amnesty International a demandé une enquête sur une « décennie de crimes » commis en République démocratique du Congo (RDC), de 1993 à 2003, après la publication par l’ONU d’un rapport controversé sur le sujet. [Lire la suite, http://www.presse-az.com/belgique/belgique-lesoir.htm]

Les voisins de la RDC rejettent les accusations de l’ONU
Rwanda en tête, les pays de la région des Grands Lacs ont catégoriquement rejeté les conclusions d’un rapport de l’ONU les impliquant dans les atrocités commises en République démocratique du Congo (RDC) voisine entre 1993 et 2003. [Lire la suite, http://www.lesoir.be/actualite/monde/2010-10-01/les-voisins-de-la-rdc-rejettent-les-accusations-de-l-onu-796133.php]

LA VOIX DE L’AMÉRIQUE
Le rapport sur les violences en RDC publié
Dans un rapport publié vendredi, l’ONU a dénoncé dix ans d’atrocités dans l’est de la RDC entre 1993 et 2003, dont la possibilité que des actes de génocide aient été commis. Mis en cause, le Rwanda et l’Ouganda se sont insurgés contre ses conclusions. [Lire la suite, http://www.voanews.com/french/news/drc-un-report-104154959.html]

AFRICA TIME
CENI : La Majorité bloque la machine !
(La Prospérité 01/10/2010)
Une date buttoir, le 25 septembre et deux dates de prolongation, les 27 et 30 septembre 2010, sont passées sans que la liste de 4 personnalités appelées à représenter la Majorité au sein de la CENI soit apprêtée. D’aucuns attribueraient ce retard à l’absence au pays, du Président de l’Assemblée Nationale, et de l’Autorité Morale qui a regagné la Capitale, après un passage remarquable à l’Assemblée Générale de l’ONU. C’est un faux fuyant, argumentent d’autres. [Lire la suite, http://africatime.com/rdc/index.asp]

AFRIK.com
Rwanda : les fondations du pouvoir de Kagamé ébranlées
Paul Kagamé se trouve dans une mauvaise posture. D’après le rapport de l’ONU, à paraitre le 1er octobre, dont RFI a réussi à se procurer une copie, les armées rwandaise et congolaise auraient perpétré des actes de violences à l’encontre des réfugiés hutus, en République démocratique du Congo. Même si pour l’instant, le terme de génocide n’a pas été employé par les Nations unies, le trouble subsiste. Cette accusation, si elle était avérée, pourrait nuire à l’image du Rwanda et remettre en péril les fondements du pouvoir. [Lire la suite, http://www.afrik.com/article20906.html]

KONGO TIMES
Kinshasa plongée dans l’embarras
Il n’y a pas qu’à Kigali que le rapport suscite aujourd’hui une vive émotion. La publication de ce rapport plonge aussi Kinshasa dans l’embarras. Lorsque l’ONU enquêtait, le gouvernement du président Kabila était en froid avec Kigali. « Depuis, les relations entre les deux voisins se sont réchauffées, au point qu’il est devenu difficile pour la RD Congo de soutenir des accusations de génocide contre le Rwanda », rappelle Fabienne Pompay. [Lire la suite, http://afrique.kongotimes.info/rdc/politique/publication-rapport-mapping-plonge-kinshasa-embarras.html]

FRANCE24
« L’ONU fait des rapports depuis 15 ans, mais les atrocités se répètent »
Pour Reed Brody, porte-parole de Human Rights Watch, la communauté internationale doit maintenant identifier les responsables des atrocités relevées par l’ONU en RD Congo pour les traduire en justice. [Lire la suite, http://www.france24.com/fr/20101001-onu-rapport-depuis-15-ans-atrocites-repetent-brody-human-rights-watch]

LA LIBRE BELGIQUE
L’ONU évoque « génocide »
La RDC réclame justice pour les crimes révélés dans le rapport ONU. Le Rwanda le « rejette catégoriquement. Amnesty International réclame une enquête. [Lire la suite, http://www.lalibre.be/actu/international/article/613812/l-onu-evoque-une-possibilite-de-genocide-en-rd-congo.html]

LE MONDE
Le rapport de l’ONU évoque la possibilité d’un génocide
Les attaques des forces rwandaises contre des réfugiés hutus « pourraient être qualifiées de génocide » si ces actes sont prouvés « devant un tribunal compétent ». Voilà les conclusions de l’ONU dans un rapport, publié vendredi 1er octobre, sur les atrocités commises en République démocratique du Congo (RDC) de 1993 à 2003. [Lire la suite, http://www.lemonde.fr/afrique/article/2010/10/01/un-rapport-de-l-onu-met-en-emoi-les-pays-de-la-region-des-grands-lacs_1419086_3212.html]

L’ONU enquête sur des viols massifs en RDC
L’envoyée spéciale de l’ONU pour les violences sexuelles dans les zones de conflit, Margot Wallström, se trouve depuis mardi 28 septembre en République démocratique du Congo (RDC), où des viols massifs ont été commis cet été dans l’est du pays. Mme Wallström a exhorté la communauté internationale à juger les rebelles hutu des Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR) et les milices Maï-Maï, accusés d’avoir violé « jusqu’à cinq cents » personnes. (AFP) [Lire la suite, http://www.lemonde.fr/web/recherche_breve/1,13-0,37-1136114,0.html]

RADIO OKAPI
Droits de l’homme: la RDC parmi les pays qui tuent le plus
Dans leur rapport annuel publié ce vendredi 1e octobre 2010, la Fédération internationale des droits de l’homme (FIDH) et l’Organisation mondiale de lutte contre la torture, citent un certain nombre de pays à travers le monde qui s’obstinent dans la violation des droits des personnes en général, et l’atteinte à l’intégrité physique de leurs défenseurs. La RD Congo est sur cette liste.C’est un rapport de plus de 500 pages qui couvre les années 2009 et 2010. [Lire la suite, http://radiookapi.net/actualite/2010/10/01/droits-de-l%e2%80%99homme-la-rdc-parmi-les-pays-qui-tuent-le-plus/]

RFI
Rapport sur la RDC: l’ONU prononce prudemment le mot «génocide»
L’Organisation des Nations unies a publié, ce vendredi 1er octobre, un rapport très attendu sur les massacres commis dans l’ex-Zaire de 1993 à 2003. L’un des principaux enjeux était de savoir si les enquêteurs allaient qualifier de génocide le massacre de hutus par les troupes du Front patriotique rwandais. Le mot est prononcé, mais avec prudence, dans la version finale. Le Rwanda a rapidement réagi : Kigali « rejette catégoriquement le rapport » de l’ONU. Quant au Burundi, il estime que ce rapport est « clairement destiné à déstabiliser la sous-région. » [Lire la suite, http://www.rfi.fr/afrique/20101001-rapport-rdc-onu-prononce-prudemment-le-mot-genocide]

Rapport sur la RDC : les pays de la région des Grands Lacs rejettent en bloc les conclusions de l’ONU
Pour Amnesty International, la publication du rapport constitue « un premier pas significatif » mais l’organisation réclame « des actions concrètes » pour que les responsables soient jugés. Amnesty International estime par ailleurs « assez scandaleux que des pays africains dénigrent le travail de l’ONU ». [Lire la suite]

Effondrement meurtrier dans une mine du Nord-Kivu
Un effondrement meutrier qui aurait coûté la vie à 15 personnes s’est produit en République démocratique du Congo dans une mine de cassitérite, un métal très recherché par l’industrie électronique. Cela s’est passé le 28 septembre dans le Nord-Kivu dans la région de Walikalé. La mine de Bisié convoitée par les rebelles FDLR était depuis peu sous contrôle militaire. [Lire la suite, http://www.rfi.fr/afrique/20101001-effondrement-meurtrier-une-mine-nord-kivu]

Written by kipraKongo

2010-10-02 à 01:58

Veuillez répondre. Merci.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :